20 ans
11 octobre, 2017, 19 h 57 min
Classé dans : Vécu

20ans-loire-impression

Mes 20 ans
Je les pleure de temps en temps
Regrette parfois ce temps d’antan
Mes 20 ans
J’aurai voulu les garder plus longtemps
Et les avoir constamment
Rendre le monde plus brillant
Avoir l’amour plus souvent
Pourtant, mes pensées reviennent en courant
Me rappeler que si j’avais toujours 20ans
Je ne t’aurai pas eu mon enfant
Toi, qui aujourd’hui, a 20 ans
Et, à qui au moment présent
Mon amour, pour toi, est flamboyant
Je m’en viens te souhaitant
De rester rayonnante, souriante, aimante
De la vie, a croquer à pleines dents
Éviter de prendre des coups de sang
Te remémorer les bras de ta maman
Ma présence, pour toi, aura toujours le même sens
Celui de te guider dans le bon sens
Et de t’aimer, ma fille, plus que tu le penses !



Les comptes
3 octobre, 2017, 0 h 26 min
Classé dans : Pensées,Vécu

 

Ne plus avoir de comptes à rendre

C’est à laisser ou à prendre.

Vivre sa liberté

Et retrouver, intérieure, sa paix.

Goûter le souffle de la vie

Respirer, à pleins poumons, le bonheur d’être ici.

Primer sa liberté

C’est vouloir, autre chose, chercher !



LA NUIT
2 octobre, 2017, 23 h 59 min
Classé dans : expression,Vécu

Je n’aime pas la nuit.

 

Seule, au fond de mon lit, quand je ne peux dormir, je n’aime pas la nuit. Tout remonte à la surface. Tout me rappelle.

 

La nuit et son silence infini, interminable mise à part le lointain son d’un véhicule roulant. Même les oiseaux se sont tus.

 

La nuit, tout me rappelle et me semble si proche.

 

10 ans, c’est comme si c’était hier. 10 ans et son renouveau. La nuit, je n’avais pas peur. Je n’avais pas cette appréhension de ne pas me réveiller ; je fermais juste les yeux et m’endormais paisiblement.

 

Je n’aime plus la nuit. Ce sombre et lugubre instant où je m’allonge sur mon lit et tente de ne plus penser. Mais tout alors me rappelle. Me rappelle ces longues heures téléphoniques, ces longs moments de bien être que j’ai tenté d’oublier.

 

J’entends le long et bruyant tintement de la pendule qui me rappelle que les heures passent et qu’un nouveau jour s’est éteint.

 

Quand le sommeil tarde à venir, je n’aime pas la nuit. Tout me rappelle.

 

Un mot dans un livre, une lettre seulement et tout remonte dans les pensées. Se souvenir, revivre un instant. Oublier pour vaincre justement ces souvenirs qui restent frais encore en mémoire et douloureux.

 

Même les murs ont changés de couleur la nuit. Tout semble si différent. Tout s’est éteint. Seuls les bruits des meubles qui craquent me rappellent que la vie est encore là.

 

Dans l’attente d’un nouveau jour, le monde est en éveil.

 

Chaque tiroir de mon cerveau s’est entrouvert pour laisser s’échapper une pensée et de pensées en pensées, une immensité de lettres, de syllabes, de mots défilent devant mes pupilles.
Tout semblait si calme et l’agitation s’en vient d’un seul coup ; elle s’est posée calmement, arrivant si près que je n’ai rien vu, ni senti, ni entendu.

 

Je me voulais forte ; je me suis laissée vaincre.

 

Demain sera un autre jour mais « in momento », je n’aime plus la nuit.

 

 

512507-enigme-noir-nuit-nommee-paradoxe

 

Sommeil si profond,

Où l’on ne tourne pas en rond,

Sommeil si troublant,

Où les rêves ne sont que semblants,

Sommeil dont on est le spectateur du rêve,

Sommeil qui n’est qu’une courte trêve,

Camouflant les pensées,

La journée, enterrées,

Et ne manque et oserai,

Le sommeil, de nous les rappeler.

 

 



MEME SI…
21 septembre, 2017, 0 h 00 min
Classé dans : Vécu

 

Et même si on se prend la tête,

On a quand même des jours de fête,

Et même si la vie, un jour, nous sépare,

Nous vivons de grands moments, même si rares,

A garder dans notre mémoire.

De petit garçon, tu es devenu un gai luron,

Ma vie tourne autour de toi,

Ma victoire, c’est aussi toi,

De tes yeux bleus, mon univers, mes étoiles,

Qui me chassent ce voile.

Guides notre destin, notre revanche,

Et ne gâches pas, quand elle se présente, ta chance,

Toi, mon fils, vit entre le jour et la nuit,

Mais ne gaspilles pas ta vie.

Vis le moment présent,

Et penses parfois à ta maman.



ET SI J’AVAIS BESOIN
20 septembre, 2017, 23 h 42 min
Classé dans : Pensées,Vécu

Je me pose des questions,

Et si j avais besoin,

Je ne retiens pas la leçon,

Et si j avais besoin,

De vivre en mouvement,

Sans cesse et constamment,

Et si j avais besoin,

Attraper les bons moments,

Juste respirer de temps en temps,

Et si j avais besoin,

De toi, tout simplement.

10945610_888626034502527_8117792995848805829_n



La ressemblance
15 septembre, 2017, 12 h 04 min
Classé dans : Vécu

Tu lui ressemble, il te ressemble

Tu m’as conquise, il m’a conquis

De nous deux, il est né mais il n’est pas un dieu

Dénigrement ou protection

Je prends les mots en fonction

Me faire du tort, est ce mon sort

Faire ce que je veux et non pas ce qu’il veut

Une vie simple, il n’est pas un prince

Une vie radieuse, je veux juste être heureuse

La dureté dans sa bouche,

Tout cela me touche

Laissez moi vivre en paix

Je veux juste un peu de respect

L’abandon, j’écoute de ce mot, le son

Vivre, travailler comme bon me semble

Devant personne, mon corps, plus jamais, ne tremble

Me rouler en boule devant cette foule

Dans ma tête, faire le vide et me dire que tout roule !!

images


Lapetiteabeilleadit |
Lectureetecriture |
Pouny11 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le secret de plume
| Alice L. Aventure fantastique
| O.V.N.I.PRESENT